Ce que la radicalisation nous fait

Posted on the 06 June, 2016 at 7:10 pm Written by in Actualité, blog

Valérie Amiraux publie un texte intitulé « Ce que la radicalisation nous fait » dans l’infolettre du Réseau collégial du Québec. Ce numéro spécial couvre une partie du contenu du colloque Cégépiens, radicalisations et vivre-ensemble auquel elle a participé. Pour lire l’ensemble du numéro, c’est ici.

En à peine plus d’un an, le terme « radicalisation » s’est invité dans les débats publics québécois. L’inflation de son usage, sa convocation par des acteurs très différents et sa circulation dans les médias ne constituent pas une spécificité locale. D’autres contextes, européens notamment, mais pas exclusivement, en sont aussi devenus les théâtres. Lors des journées organisées au Collège Rosemont en avril dernier sur le thème « Cégépiens, radicalisations et vivre ensemble », c’est à partir d’une réflexion sur les effets de cette terminologie que j’ai proposé de revenir sur ce que peut la sociologie pour comprendre les enjeux rattachés à une notion dont l’omniprésence va croissant depuis l’automne 2014.

Cette courte présentation s’arrime à une des obsessions du sociologue : montrer que les choses ne semblent pas toujours être ce qu’elles sont et que le langage a une part de responsabilité dans ce mécanisme.

Lire la suite…

Share

Répondre

Get Adobe Flash player